DÉFINITION ECHAFAUDAGE

Un échafaudage est une construction temporaire constituée de ponts, de passerelles ou de plates-formes soutenus par une charpente en bois, en acier ou en aluminium. Il est destiné à permettre l’accès des artisans du matériel en tous points d’un bâtiment à édifier ou à réparer.

Niclaus Weidenhöffer, plâtrier et échafaudage constitué d'écoperches et de boulins.

Niclaus Weidenhöffer, plâtrier et échafaudage constitué d’écoperches et de boulins. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chafaudage

Il est décomposé en trois catégories distinctes : fixe, suspendu ou roulant.

Les échafaudages fixes sont eux-mêmes répartis en trois catégories :

  • échafaudage de façade ;
  • échafaudage multidirectionnel ;
  • échafaudage de maçon.

L’ouvrier chargé de monter les échafaudages s’appelle « échafaudeur » ou « échafaudier ».

Les échafaudages ont connu de nombreuses évolutions techniques au cours des dernières années notamment du fait en Europe de l’évolution de la réglementation (Décret no 2004-924 du 01/09/2004) et la publication de nouvelles normes européennes.

Permettant d’accéder et de travailler en hauteur, l’échafaudage doit, selon les normes techniques et la réglementation, être conçu et monté afin d’éviter les chutes des utilisateurs.

En l’absence de directive européenne, le marquage CE n’existe pas pour les échafaudages. En revanche, en France, un référentiel MARQUE NF existe pour compenser cette absence.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chafaudage

Publicités